• Philippe Remy

HOMO AESTHETICUS

Englué dans des représentations multiples et dispersées, reconstruire l'unité du corps et se le réapproprier. Le corps témoin de notre relation au monde, aux autres, le corps idéalisé, le corps sujet, le corps objet, le corps rejet, dessine et défini les contours de notre individualité et les limites de notre intégrité. Le corps témoin d'un trouble, entre le désir et la honte. Il est un lieu d'interférences et de confusions, de transgressions et d'affirmations identitaires. Érotisé, les émotions « irruptent », dominent et tempêtent sans contrôle et sans limite.

Le corps témoin du genre. Exhibé, il le construit et le démonte, la masculinité remise en question. Refaçonner ainsi sa vision du monde en toute subjectivité afin d'oser idéaliser la beauté. Le corps témoin d'une époque. Le langage du corps et ses représentations, magnifié, admiré, idolâtré et rêvé.

 

Photographies argentiques 2018-2021 sur pellicules périmées - modèle Thomas - cette série est présente sur le site, avec d'autres, dans la galerie "Fragile"